blondir

blondir [ blɔ̃dir ] v. <conjug. : 2>
XIIe; de blond
1 V. intr. Devenir blond. Elle a blondi. « les foins blondissaient, prêts à mûrir » (Fromentin). Cuis. Faire blondir des oignons, les faire revenir jusqu'au moment où ils prennent couleur.
2 V. tr. Rendre blond. Le soleil blondit les cheveux.
⊗ CONTR. Brunir, foncer.

blondir verbe intransitif Devenir blond : Ses cheveux blondissent au soleil.blondir (expressions) verbe intransitif Faire blondir, faire légèrement rissoler dans un corps gras. ● blondir verbe transitif Rendre blond ou plus blond.

blondir
v. intr. Devenir blond. Les blés blondissent déjà.
CUIS Faire blondir des oignons.

⇒BLONDIR, verbe.
A.— Emploi trans. Rendre blond. Le soleil blondit les cheveux :
1. ... venant sur le trottoir encore mouillé, changé par la lumière en laque d'or, dans l'apothéose d'un carrefour poudroyant d'un brouillard que tanne et blondit le soleil, j'apercevais une pensionnaire...
PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 59.
2. Le printemps blondissait le crépuscule et donnait des colorations pathétiques au spectacle dissolvant qui nous entourait.
J.-R. BLOCH, Destin du Siècle, 1931, p. 77.
Se blondir les cheveux à l'eau oxygénée, avec un shampooing colorant, etc.
GASTR. Faire blondir. ,,Se dit de l'opération consistant à faire légèrement rissoler dans du beurre, de l'huile ou dans tout autre corps gras, une substance quelconque. On dit aussi faire blondir un mélange de farine et de beurre, ce qui constitue un roux blond`` (MONT. 1967).
B.— Emploi intrans. Devenir blond, avoir des reflets blonds. Les épis commencent à blondir (Ac. 1798-1932) :
3. Bientôt, vers l'est, une longue bande rougeâtre dessina, à l'horizon, des ondulations d'un bleu noir; les flots blondirent, une subite lueur courut sur leurs cimes écumeuses et les changea en crinières d'or. C'était le jour.
A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 257.
4. Au dehors, les foins blondissaient prêts à mûrir.
FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 50.
5. Elle voyait le cou de Gaspard, nerveux, rond, et, de brun, blondissant jusqu'à devenir tout blanc près de l'ouverture de la chemise.
POURRAT, Gaspard des montagnes, Le Château des sept portes, 1922, p. 217.
Rem. 1. Attesté dans tous les dict. gén. Cependant l'Ac. 1798 notait ,,On ne le dit qu'en termes poétiques`` et BESCH. 1845 le mentionnait en outre comme vieilli. 2. La docum. atteste l'emploi de l'adj. verbal en -ant : des blés blondissants (SAINTE-BEUVE, Vie et pensées de Joseph Delorme, 1829, p. 78). L'Ac. 1932 note l'emploi de l'adj. comme n'étant guère usité qu'en poésie et vieillissant.
Prononc. :[], (je) blondis [].
Étymol. ET HIST. — 1. 1180-1200 « devenir blond » (Athis, Ars. 3312, f° 117d dans GDF.); 1549 blondissant part. prés. adj. « blond » (DU BELLAY, L'Olive, 71 dans HUG.); 2. ca 1300 trans. « rendre blond » (JEH. DE MEUNG, Test., Vat. Chr. 367, p. 14b dans GDF.); 3. 1960 art culin. (Lar. encyclop.).
Dér. de blond; dés. -ir; le sens 3 en raison de la couleur du corps gras qui rissole; v. blond étymol. B 4.
STAT. — Fréq. abs. littér. :25.

blondir [blɔ̃diʀ] v.
ÉTYM. V. 1180; de blond.
1 V. intr. Devenir blond. || Les blés blondissent.
1 (…) au milieu de sa chevelure noire quelques cheveux que pénétrait le soleil blondissaient comme des fils d'or.
Hugo, Notre-Dame de Paris, VIII, 4.
2 (…) les foins blondissaient prêts à mûrir.
E. Fromentin, Dominique, III.
(XXe). Cuis. Rissoler dans un corps gras; cuire légèrement (en parlant d'un mélange de farine et de beurre). || Faire blondir un roux.
2 V. tr. (V. 1300). Rendre blond. || L'eau oxygénée blondit les cheveux.Elle s'est blondi les cheveux.
——————
se blondir v. pron. réfl.
|| Elle se blondit.
CONTR. Brunir.
DÉR. Blondissant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • blondir — BLONDIR. v. n. Devenir blond. On ne le dit qu en termes poétiques. La moisson commence à blondir. Les épis commencent à blondir …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • blondir — Blondir. v. n. Devenir blond. Les cheveux luy blondissent. la moisson commence à blondir. Terme poëtique …   Dictionnaire de l'Académie française

  • blondir — Blondir, ou Blondoyer, Flauescere. C est devenir blond …   Thresor de la langue françoyse

  • blondir — (blon dir) v. n. Devenir blond. Les épis commencent à blondir.    Il se conjugue avec l auxiliaire avoir. HISTORIQUE    XIIIe s. •   Doubles est qui son fait ne concorde à son dit, Et qui se met à euvre que sa langue escondit ; Tiex gens semblent …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BLONDIR — v. n. Devenir blond. La moisson commence à blondir. Les épis commencent à blondir. Il a vieilli …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BLONDIR — v. intr. Devenir blond. La moisson commence à blondir. Les épis commencent à blondir …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • blondir — bloundi blondir …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • blondir — vi. blyondèyi (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Faire blondir — ● Faire blondir faire légèrement rissoler dans un corps gras …   Encyclopédie Universelle

  • Cuisine Berbère — La cuisine berbère est une cuisine traditionnelle ancestrale qui a peu évolué au cours du temps. Comme elle diffère d une région à l autre, il n est guère aisé de parler de cuisine « typiquement berbère ». Afin de mettre en valeur les… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.